mardi 10 novembre 2015

7/11/15 : 1 - Découverte de l'abbaye Notre Dame de la Roche à LEVIS SAINT NOM:

14 H samedi 7 novembre 2015 :
 
Le point de ralliement, comme le mois précédent, était devant le beau château-mairie du Mesnil Saint Denis.
                                 Photo: Valérie Loriot.
 
21 amis avaient répondu présents pour la visite de l'abbaye Notre Dame de la Roche.
Etaient au rendez-vous les anciens du lycée Jean Jaurès de Châtenay et leurs conjoints: Jacqueline et Guy son époux,  Jean-Marie et son épouse Michèle, Dominique et Jacques son mari, Marie-Claude, Simone et deux amies à elle Josette et Brigitte ; Nicole, une ancienne du collège Charcot de Fresnes et Gérard son conjoint; Jaja une amie de 37 ans, avec Norbert, et Marcelle, copine de Jaja ; Danielle, ancienne du lycée de Gif, était là aussi, ainsi que Valérie, artiste, et sa sœur Pascale , cette dernière étant la maman de Sophie  et Frédéric, deux charmants élèves que j'ai eus à Gif; pour finir Michelle et Henri, membres d'une association de Gometz la Ville que j'ai connus à l'occasion de reportages pour le Républicain de l'Essonne... Trois personnes avaient déclaré forfait juste avant pour des raisons de santé.
 
                                                         Photo: Simone.
Le GO ayant besoin d'une photo qu'on lui avait demandé pour un article dans la presse départementale de l'Essonne (une suite à l'article paru dans le Parisien à propos du diaporama du Marais) (1), cela commença par un petit concours photographique remporté par...Simone; c'est la photo qu'elle a prise qui devrait figurer dans le document...
 
                                                      Photo: Valérie L.
Après une petite marche de 300m , nous découvrons au fond de son parc l'abbaye N Dame de la Roche, située sur la commune de Levis Saint Nom.
 
 
Nous pénétrons dans le parc, à la rencontre d'Annie Amaury, de l'office du tourisme du Mesnil Saint Denis, notre guide.

 
Ici on distingue l'église abbatiale, en forme de croix latine.
 
 
Nous découvrons bientôt la cour intérieure de l'abbaye et les divers bâtiments abbatiaux.

 
En attendant un groupe de cyclistes qui doit participer à la visite, nous nous livrons à une première exploration  du site.
De g à dr au premier rang : Simone, Dominique, Marcelle, Jacqueline, Michelle et Henri de Gometz.
Au fond : Danielle, Michèle, Josette, Jean-Marie, Brigitte, Jacques.
 
 
Une autre vue de l'église .
 
 
Quelques beaux arbres dans le parc.
 
 
L'abbaye a été construite au XIIIe siècle par Guy 1er de LEVIS, seigneur du lieu , pour célébrer sa victoire contre les Albigeois. Vassal de Simon de Montfort, il l'accompagna dans une croisade contre ces "hérétiques", et reçut en récompense de son action la seigneurie  de Mirepoix, dans l'Ariège. La famille, une des plus puissantes du Languedoc désormais, prit le nom de Levis-Mirepoix. Elle fournit par la suite notamment  plusieurs maréchaux de France et deux académiciens.
Thibaut de Marly, l'abbé des Vaux de Cernay, aurait conduit les travaux de construction. Des moines convers liés à l'ordre de Saint Augustin s'y sont installés.
 
 
De style gothique primitif, l'église abbatiale est construite comme les autres bâtiments conventuels en pierre de taille, tirée des carrières de la région. 

 
A gauche de l'église, cette maison du XVIIe s a longtemps été occupée par le père Olivier, l'aumônier de l'école d'apprentissage d'horticulture pour jeunes en difficulté qui est aujourd'hui installée dans les locaux de l'abbaye.
 
 
Entrée et fenêtres de la salle capitulaire sont joliment encadrées de feuillage. Autrefois existait un cloître , où donnait la salle capitulaire, il a disparu.
 
 
Nous voici à présent réunis autour d'Annie Amaury qui nous présente l'abbaye.
De g à dr: Josette, Norbert, Nicole (à demi cachée),Simone, Gérard, Jaja, Michelle, Michèle de Gometz, Jean-Marie, Jacques, Henri, Brigitte, Guy, Valérie, Anne Amaury, Pascale, soeur de Valérie, et maman de mes anciens élèves.
 
 
Ici nous voyons encore de g à dr: Marie-Claude, Jacqueline et quelques uns des cyclistes qui nous ont rejoints.
 
                                    Photo: Valérie.
Que voulez-vous: j'ai toujours été un bon élève!
 
 
Nous allons maintenant visiter l'intérieur de l'église abbatiale. Au passage, nous découvrons une maquette de celle-ci.
 
 
Nous prenons place dans les stalles de l'église.
 
 
Dans le chœur, il n'existe plus d'autel. Des messes et des mariages y ont été célébrés jusqu'en 2004, mais aujourd'hui l'église est désacralisée. On y donne par exemple des concerts d'orgue (l'orgue a été installé récemment). A gauche, deux gisants debout, ceux de Guy 1er de Levis et de son fils Guy 2.
 
 
L'abbaye après le règne de François 1er va plus ou moins péricliter ,surtout quand l'abbé se trouve être un enfant de 11 ans...Après la Révolution, elle est vendue à un fermier qui fait de l'église une grange de foin et de l'abbaye une ferme.
 
 
A droite, un 3e gisant, celui de Guy 3 Levis.
Le duc de Luynes, châtelain de Dampierre, reprendra l'abbaye. Puis au XIXe siècle la famille de Levis-Mirepoix la rachète, la réhabilite, et la met à la disposition  de l'orphelinat de l'Assomption d'Elancourt tenu par des religieuses de St Vincent de Paul.
 
 
Tiens, on voit mieux Nicole ici (2e en partant de la droite).
 En 1965, Sœur Marie-Thérèse Maunoury crée l'association de ND de la Roche avec le soutien de la famille de Levis-Mirepoix et l'abbaye devient un centre de formation professionnelle horticole pour jeunes en difficulté qu'elle dirige. Aujourd'hui l'association est présidée par la famille de Levis Mirepoix et un nouveau directeur gère l'école.
 
 
Les clés de voûte sont ornées et  méritent  notre attention ...
 
 
Celle-ci figure le christ bénissant les hommes...
 
 
... et celle-ci Dieu contemplant le monde.
Elles sont peintes, comme toutes les figures qui ornent l'architecture.
 
                                                       Photo: GUY.
Les chapiteaux sont eux aussi ornés : d'un côté des figures grotesques représentent les vices.
 
 
 
Ces figures sont elles aussi polychromes, ce qu'on distingue mal de loin dans l'obscurité de l'église.
 
                                                         Photo: GUY.
 

 
                                                           Photo: GUY.
En face, d'autres figures, plus humaines, représentent les Vertus. A quoi s'ajoute une figure animale.

 
Très étonnante celle ci qui décompose le mouvement d'un visage qui se tourne!
 

 
 
Les gisants proviennent vraisemblablement de Mirepoix, où l'on trouve les mêmes personnages que ceux qui apparaissent sous les pieds de Guy 1 et 2... Ces personnages figurent les mécréants qu'ils ont vaincu et qu'ils foulent aux pieds.
 
 
Sous les pieds de Guy 1er.
 
 
Sous les pieds de Guy 2.
 
                                         Photo: GUY.
Les gisants ont tout l'air de portraits très individualisés: ici Guy 1er de Levis.

                                               Photo: GUY.
Guy 2 a une physionomie très différente, plus massive. 
 
                        Photo: Valérie.
JM prépare toujours son blog!
 
                                                                 Photo: Jaja.
Au fond de la nef, on peut admirer une jolie rosace au centre de laquelle figure le blason des Levis et leur devise.
 


 
Tout autour du chœur sont représentés les 12 apôtres (sauf Judas paraît-il) ,les peintures sont là très dégradées. En voici trois exemples.
 
                                                               Photo: Valérie.
Les stalles sont les plus anciennes de France avec celles de Saint Pierre de Poitiers. Elles  sont cependant très peu sculptées.
 
                                           Photo: Dominique.
Seule sculpture: une tête de chien.
 
 
Au sol, l'emplacement des sépultures des moines.
 
 
Dans une petite pièce contigüe, de nombreuses stèles funéraires de la famille de Levis-Mirepoix sont apposées sur les murs. A gauche, l'entrée de la crypte qui contient les tombeaux familiaux. Le plus récent date de 1997.
 
 
Un coup d'œil pour finir à la salle capitulaire, qui sert aujourd'hui de foyer des élèves.
 
 
On y trouve une cheminée du XVIe siècle.
 
                                                        Photo: Valérie.
La visite est finie, et l'on prépare déjà la suivante! Annie AMAURY me donne les coordonnées d'un monsieur très intéressant qui nous guidera au printemps dans une nouvelle découverte....
 
 
ET POUR FINIR UNE PETITE MALICE signée JAJA !
 
A VOIR AUSSI: 
7/11/15 - 2e partie: RANDONNEE DANS LE VALLON DU POMMERET A LEVIS SAINT NOM.
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire