dimanche 6 novembre 2016

5/11/16: RANDONNEE A CLAIREFONTAINE EN YVELINES ; circuit de la Fontaine Reale.

                                            *  La rando du  5/11/16 :

Nous étions 7 pour parcourir le circuit dit de la Fontaine Réale à Clairefontaine en Yvelines.
La rando avait failli être remise en raison de la météo incertaine, et puis finalement avait été maintenue pour ceux qui ne pouvaient venir le 12 (2e groupe de rando prévu).
Eh bien , bonne surprise: il a fait beau! Néanmoins le ciel s'est couvert dans la dernière demi-heure.
La rando a été marquée par quelques contre temps ou incidents: l'arrivée en retard de Jaja et Nono, qui avaient cru pouvoir se passer de leur GPS; plus tard, dans la forêt, une erreur d'aiguillage de la part du G.O, qui a fait perdre du temps; plus tard encore, sur un chemin forestier pourtant bien plat, la chute malencontreuse de Josette qui s'est ouvert le genou contre une pierre... Pansement de fortune, et elle a fini courageusement le circuit, mais a dû aller se faire faire des points de suture aux urgences plus tard tout de même !

* Et d'abord, la traditionnelle photo de groupe,  devant l'étang et le moulin de Vilgris:



        Etaient présents : JAJA (à gauche) et NONO (à droite), SIMONE (2e en partant de la gauche), et ses copines JOSETTE (3e), qui cache sa jambe blessée, et BRIGITTE (2e en partant de la droite); et enfin MARIE-CLAUDE qui nous a fait le grand plaisir de nous rejoindre pour cette rando.
On aperçoit au loin le moulin de Vilgris.

                                    Et sous la casquette, le g.o.
                             Ah cette fois, on voit le pansement!
                                 
                            LA RANDO EN IMAGES :

En attendant Jaja et Nono, en retard, nous nous sommes un peu intéressés aux bâtiments du centre ville.




La pimpante mairie de Clairefontaine est un des ornements du village. Elle date de 1843.


Elle a servi aussi d'école jusqu'en 1881.
Elle est précédée d'un coq perché sur un monolithe (le monument aux morts).


                                     La façade arrière est également attrayante avec sa tourelle...

                                                                                


L'église Saint-Nicolas date de 1902. Elle a été construite à l'emplacement de l' ancienne église de l'abbaye N Dame de Clairefontaine.


    La plupart des pierres tombales  et des pièces de mobilier de l'ancienne église  y sont conservées. L'ancien portail a été, lui, transféré au château de Montjoye  (qui abrite le centre technique national de football). Une statue de la Vierge et de l'Enfant sculptée par la duchesse d'Uzès est visible dans l'église.


  Face à l'église, on distingue , au fond d'une ruelle, ce qui reste de l'ancienne abbaye ND de Clairefontaine, une des deux abbayes du lieu.

L'Abbaye Notre-Dame de Clairefontaine fut fondée en 1100 par Simon II de Montfort et l'évêque  de Chartres. Cette fondation religieuse fut d'abord confiée aux chanoines réguliers de Saint-Augustin, puis  après  1627 à des abbés. Elle fut  ruinée à la Révolution. Après une restauration, ses bâtiments furent au XXe siècle occupés par des dominicaines jusqu'en 1996. Depuis, l'abbaye était à l'abandon.


  
La municipalité vient de faire rénover la chapelle et une partie des bâtiments attenants pour en faire un musée d'art contemporain. L'ouverture a eu lieu le 10 septembre 2016.



Petit coup d'œil sur le musée par la porte ouverte .
Cet espace servira aussi pour des spectacles de théâtre ou de danse.

Une autre partie de l'abbaye est toujours à l'abandon et la municipalité cherche à vendre les bâtiments.

                        Jaja et Nono nous ont rejoints. C'était parti pour la rando!



   Nous allons d'abord du côté des sources des la Rabette (un ruisseau qui traverse le village). Pour cela, nous tournons à gauche devant cet établissement flambant neuf, en fait rénové! C'est une surprise! L'ancienne "auberge de la Rabette" est devenue "les Terrasses de Clairefontaine".


                     Très vite, nous "tombons" sur un très bel étang où se joue le reflet des nuages.


                                                       Nous le longeons d'un bon pas.


                                     Nous avançons dans une belle lumière d'automne.
                                       

Emporté par son élan, le groupe entreprend de contourner le lac. Hep! Ce n'est pas la direction!





                                                     DEMI- TOUR TOUT LE MONDE!


Dernier regard sur l'étang.

Après l'étang , nous prenons à droite une route qui passe devant une maison de retraite. Elle aboutit à un chemin qui nous fait pénétrer dans  la plaine de PAINCOURT,une zone humide occupée par une roselière;  le sol y est très détrempé et comme labouré par, peut-être (?) des sangliers. C'est quelque part dans cette zone que la Rabette, affluent de la Rémarde, prend sa source.

                                                                                                                  (Photo avril 2015)
  Quelque part dans cette roselière, à proximité d'un petit pont, se trouve la Fontaine Réale, une source limpide qui a donné son nom au village ("claire fontaine'"). On appelle aussi le circuit de randonnée que nous avons fait le "circuit de la Fontaine Réale". A notre approche , nous avons fait partir un faisan et quelques perdrix...


                                                                                                                       (Photo avril 2015)
Au delà de la roselière, on distingue les arbres d'un grand parc: c'est celui du château de St Rémy des Landes.



 Nous n'avons pas pu réellement le voir: en voici une image...Il a été construit en 1830 sur le site de la seconde abbaye de Clairefontaine. C'est une propriété privée soigneusement enclose.

L'abbaye de Saint Rémy des Landes fut construite en 1160, près du hameau de Paincourt actuel, à l'initiative de Simon III de Montfort et de l'évêque de Chartes de l'époque.Ils y installent un couvent de bénédictines. De 1207 à 1793, 22 abbesses gouvernèrent le monastère, dont Melle de Richelieu et Melle de Portal. Cette dernière, après que les bénédictines se furent installées à l'abbaye de l'Ouye, près de Dourdan, périt sur l'échafaud pour avoir correspondu avec des émigrés. L'abbaye fut rasée à la Révolution, il ne reste que la chapelle. Elle avait été édifiée sur l'emplacement d'une des premières abbayes mérovingiennes, fondée dès le VIe siècle par Scariberge, nièce de Clovis, qui s'y retira à proximité du tombeau de son époux Saint-Arnoult.

                                          
                                         Cour d'histoire dans la roselière (photo de Jaja)                                        



           Avant d'arriver au hameau de Paincourt, on prend un chemin à droite qui va nous ramener à la route




        Nous longeons un moment la route et nous en profitons pour repérer quelques belles maisons.

  

                              Au fond d'un grand parc, nous apercevons cette belle demeure.

 Au XIXe siècle, Clairefontaine devient un site résidentiel où se retrouve « une bourgeoisie citadine », ce qui explique la présence importante  de belles demeures et de châteaux.
Des personnages illustres ont séjourné dans le village , comme le verrier LALIQUE,  le compositeur RACHMANINOV, Edouard DALADIER,  ZITA de Bourbon-Parme, la dernière impératrice d'Autriche, l'Archiduc OTTO DE HAGSBOURG, les sculpteurs FALGUIERE et BELMONDO, Le dessinateur humoristique CARAN D'ACHE ou encore la famille RICARD.  CARAN D'ACHE est enterré dans le cimetière du village, de même que le comédien Georges WILSON (1921-2010).


                                     Une autre se cache au delà de cette perspective arborée.

                      
                               Nous parvenons à une placette où se dresse un abribus antique.


    Nous observons sur un plan le trajet de notre randonnée, ainsi que d'autres parcours possibles dans le secteur (photo de Jaja).


Et nous mesurons à quel point nous avons déjà abondamment sillonné ce coin des Yvelines lors de nos promenades!

 Nous prenons alors la direction de la forêt qui domine le village au nord en empruntant le chemin de la Grande Brèche.


C'est là que va se produire l'erreur de parcours, car nous tournerons beaucoup trop tard à droite pour traverser la forêt. Nous emprunterons cependant un chemin parallèle au bon, et nous récupérerons l'itinéraire au bout.
Il aurait fallu prendre à 150 m le chemin des Frémillons à droite, et ensuite seulement monter tout droit sur environ 600 m avant de prendre un chemin forestier à droite.


                                Au passage, dans une propriété, un petit bois joliment éclairé.







Dans le bois, nous tombons d'abord en admiration pour la magnifique ramure des grands chênes.


                              Nous croisons aussi des secteurs de la forêt tapissés de fougères.


Ici un bois de bouleaux joliment éclairé.


                          Notre balade se poursuit agréablement dans les rousseurs de l'automne.


Un beau chemin forestier nous entraîne sous une voûte de feuillages.

DANS L'OR DE L'AUTOMNE.





Le chemin forestier nous plonge alors  dans l'or de l'automne.


  C'est alors, au bout de ce chemin forestier, que se produit la chute dont est victime Josette.Ses amies s'affairent pour la secourir et lui confectionner un pansement de fortune...

Nous rejoignons ensuite la RD72, que nous suivons à droite jusqu'à un carrefour où nous prenons l'étroite sente des Bruyères, tapissée par les feuilles des châtaigniers,  et qui va nous faire redescendre longuement,  entre deux clotures de propriétés privées  souvent, vers le village.



La sente des Bruyères, tapissée par les feuilles de châtaigniers.
Depuis un moment, le ciel s'est couvert et la luminosité a faibli.

Au débouché du sentier, nous découvrons plusieurs magnifiques villas.


Portail de la villa LA CHENAIE.


La villa vue de plus près.


Au delà d'une jolie grille, se profile une autre villa.

   
                                          C'est la villa LES HALLIERS, d'allure classique.

                       Nous revenons ensuite vers la mairie , par le moulin et l'étang de VILGRIS.


                                                                                                                (Photo avril 2015)
                                                       Le logis d'habitation du moulin .



                                Autres vues. On devine la présence de vastes dépendances.



                                        Au bord de l'étang, alimenté par la Rabette, un lavoir.


 
       Nous longeons l'étang de Vilgris. Notre beau soleil n'est plus loin. Le lieu a perdu de sa magie...


                                                                                                                   (Photo avril 2015)
                                                       Le moulin de Vilgris et son étang .


Et c'est le moment de la photo de groupe, avant de regagner le cœur du village...


LES AUTRES CHATEAUX DE CLAIREFONTAINE.

                    Nous n'avons pas pu les voir, car ils sont très excentrés. En voici des images:




  Le château de MONJOYE est le siège du Centre technique National du football.


Le château des Bruyères (XXe siècle) , situé face au précédent.



Le château de La VOISINE ou château RICARD accueille aujourd'hui des séminaires.


Le château du MESNIL (carte postale ancienne).