mardi 13 octobre 2015

10/10/15. A la découverte du MESNIL SAINT DENIS (Yvelines) -10 octobre 2015. I- LE CHATEAU-MAIRIE.

1O octobre: le HUREPOIX's BAND au MESNIL SAINT-DENIS.
 
 
La photo de groupe à l'ermitage orthodoxe dit "Skit du Saint -Esprit".
De g à dr: Philippe (de Gometz la Ville), Florence (de Meudon), Michelle (de Gometz la V), Bernard (de Chatenay M), Régine (ex de Chatenay  M), Hélène (de Chatenay M) , Josette (amie de Régine), Henri (de Gometz), Guy (d'Orsay), Jaja (de Chilly Mazarin), Marcelle (Paris), Norbert (Chilly), Jacques (Châtenay), Michelle (Verrières le B), Régine, Jacqueline (Orsay), Michelle (L'Hay les Roses), Dominique (Châtenay), Jean-Marie (L'Hay les Roses), Annie Amaury, notre guide, Claude (Meudon).
Bénédicte (Verrières le B) nous rejoindra l'après midi pour la rando.
 
 
With everybody.
 
*1e PARTIE : DECOUVERTE DU CHATEAU DU MESNIL SAINT- DENIS (la mairie).
 
Localité de plus de 6500 habitants, LE MESNIL SAINT-DENIS  dispose d'une mairie absolument époustouflante.
C'est en fait l'ancien château du Mesnil, construit en 1589 par Louis Habert, secrétaire des finances d'Henri III, puis trésorier général ordinaire des guerres, et remanié par la suite, aux XVIIe et XVIIIe  siècles.
 
 
On est d'abord étonnés par l'ampleur du site, perceptible rue Husson à proximité de l'entrée du château. Deux belles tourelles attirent l'œil, et un bâtiment faisant partie des dépendances s'allonge le long de la route (d'anciennes écuries).
 
 
L'entrée du château (devenu en 1955 la mairie). De part et d'autre, une première douve longe le site.

 
Douve et tourelle à gauche de l'entrée.

 
Douve et tourelle à droite de l'entrée.

 
Avançons vers le château... C'est un bâtiment magnifique, constitué d'un corps central encadré par deux beaux pavillons et couronné d'un fronton triangulaire. Sa restauration a dissimulé l'ancien appareillage de brique et de pierre sous des murs blancs, ce qui ne nuit pas à la beauté de l'ensemble. Il est couvert de toits en ardoise assez pentus comportant des lucarnes.
 
 
A l'approche du bâtiment, nous nous trouvons devant un petit pont orné de deux sphynges ,
qui passe au dessus d'une seconde douve.
 
 
Vue de la douve à gauche de l'entrée: le magnifique colombier incorporé aux dépendances se profile en arrière plan.
 
 
Et nous voilà devant le château , avec notre guide, Annie Amaury, de l'Office du tourisme, qui entreprend de nous le présenter.

 
La meilleure élève, pour le moment, c'est Régine!
 
 
On s'installe dans l'ancienne chapelle du château , devenue salle des mariages , pour en savoir plus. Elle date de la fin XVIIIe -début XIXe.
 
 
Le plafond à caissons est magnifique .

 
De beaux vitraux ornent les murs .

 
Vue rapprochée d'un des caissons.
 
 
On en apprend sur les différents propriétaires du château: il restera à la famille Habert jusqu'à la révolution ; il appartient de 1855 à 1927, à la famille Husson qui va faire ajouter deux ailes au bâtiment. Il appartint un temps à un norvégien qui y invita un mois le roi Zog d'Albanie. Milton Reynolds  en devient propriétaire le 13 mai 1947 et installe ses ateliers de fabrication de stylos à billes dans les communs. Le château, en très mauvais état, est finalement acheté par la commune en 1952, et abrite la mairie à partir de 1955. D'importants travaux de restauration sont entrepris en 1959.
Il abrita un temps le collège du Mesnil. 
 


Les motifs centraux du plafond, restauré il y a 30 ans, évoquent les vertus (à vous de deviner lesquelles!), des anges ornent les autres alvéoles.

 
Un des beaux vitraux.

 
La réalisation est de grande qualité.

 
Ils sont passionnés!
On a appris aussi que le château accueillit au XVIIe siècle des hôtes illustres : le peintre Philippe de Champaigne, Madame de Sévigné, l'agronome Jean de la Quintinie, l'astronome Pierre Gassendi ...

 
Zoom sur deux des fresques du plafond.

 
 
La porte ancienne de la chapelle a fait l'admiration des visiteurs.


 
L'escalier en fer forgé est d'origine. Habert avait le même dans son hôtel particulier du Marais.

 
Nous dérangeons quelques instants le conseil municipal des jeunes pour découvrir une nouvelle pièce, sa cheminée...

 
Et cette belle porte de placard.

 
Nous découvrons à présent la bibliothèque....
 

 
... ses magnifiques poutres peintes d'origine...
 
                                 Photo: Claude.
Détail de la décoration d'une poutre.
 

 
... et la somptueuse cheminée à décoration  guerrière offerte à Louis Habert de Montmor, alors propriétaire du château, par son ami Sully. Le portrait de Habert (au centre) est contemporain.
 
 
Détail de la décoration guerrière: un boulet de canon!
 
 
Après avoir traversé l'ancienne salle de billard, qui donne sur les jardins, nous nous retrouvons dans l'actuelle salle du conseil, très belle .
 
 
Elle est ornée notamment de très grands miroirs, notamment aux angles, qui datent du XVIIe.
 
 
Ornementation d'un dessus de porte.

 
On s'amuse avec les miroirs...
 
 
Beaux lustres aussi.

 
A l'extérieur, côté parc, l'emplacement d'une ancienne chapelle. Au XVIIe, les Habert rachètent l'abbaye  ND de la Roche, la chapelle n'a plus d'usage.
 
 
Le parc: au fond avait été installé un théâtre de verdure.
 
 
Vue arrière du château depuis le parc.
 
 
Nous repassons devant le château, pour admirer les bas reliefs représentant les Arts, signe de l'engouement à ce sujet du propriétaire d'alors.

 
Celui-ci célèbre la musique.
 
                                          Photo: Guy
Une belle urne décorative.
  
 
Le château se prolonge par  un bâtiment en équerre, d'époque indéterminée, qui semble correspondre à des dépendances. Celui-ci  aboutit ici au colombier du XVIe siècle.

 
Un colombier important, de 1000 boulins. Il a été reconverti au XXe siècle en salle de musique.
 
 
 
Les pigeons l'apprécient toujours, ils s'agrègent sur le toit!
 
 
Au pied du colombier, la douve...

 
La douve se poursuit le long du bâtiment en équerre, jusqu'à une nouvelle tourelle.

 
Vue arrière du bâtiment des dépendances, toujours bordé par la douve.
 
 
Autre vue des dépendances et du colombier.
 

Autre vue des dépendances (écuries) qui s'allongent le long de la rue Husson, et de l'entrée du château.

 
Face au château une vaste esplanade bordée d'arbres fait penser à une ancienne allée d'honneur.
 
A VOIR AUSSI:
 
* LA DECOUVERTE DU SKIT DU SAINT ESPRIT, un ermitage orthodoxe en Yvelines!
 
 * La rando d'automne sur les chemins  du Mesnil Saint Denis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire