lundi 30 septembre 2013

4 châteaux sinon rien ! Du château du Plessis à celui du Marais (29 /9/13).

Sous les parapluies au château du Plessis.

11h15 : Nous étions 25 à nous retrouver sous les parapluies sur un parking proche du château du Plessis-Mornay , à peu de distance de la sortie de l'autoroute A10.

Nous avions prévu au départ de parcourir "le chemin des Huguenots", qui part à gauche du château du Plessis-Mornay, château appartenant au XVIIe siècle à Philippe du Plessis, compagnon d'armes d'Henri IV et théologien , surnommé "le pape des protestants" ; ce chemin aboutit au château de Bandeville et  à Saint-Cyr sous Dourdan ; dans le parc du château du Plessis se trouvait  un temple protestant : les adeptes de cette religion empruntaient vraisemblablement ce chemin pour se rendre au temple (1).
Mais en raison des orages annoncés , le programme avait été modifié : nous découvririons les lieux clés du parcours en voiture , avant de nous rendre l'après-midi au château du Marais pour une conférence sur Jean-Benoît-Vincent Barré, l'architecte du Marais , puis une visite dans l'orangerie de l'exposition "Le chemin des Huguenots" commentée par son auteur Dominique Cantryn , qui a pu mettre en évidence l'existence d'une communauté protestante importante autour de Longvilliers (78)(commune où se trouve le château du Plessis )(1).

 
L'actuel château du Plessis-Mornay.
 
Quelques pas à la queue-leu leu au bord de la route de Dourdan, et nous voilà tous , toujours sous nos parapluies , devant le château du Plessis , aux trois quarts caché par le feuillage des arbres. Une petite photo du château vu d'avion trouvée sur internet a permis de se faire une idée de ce joli édifice à tourelles , remanié au début du XIXe par les Pourtalès, leurs nouveaux propriétaires , et propriétaires encore aujourd'hui du château de Bandeville.

L'incroyable château Porgès:

11h45 : l'hallucinant cortège de 13 ou 14 voitures se présente à la grille du château de Rochefort (alias château Porgès ,du nom du diamantaire juif Jules Porgès qui le fit construire dans ce site où trois autres châteaux s'étaient succédé depuis le Moyen-Age (2) ). Nous devions déjeûner au club house du golf de Rochefort , créé en l'an 2000; le restaurant était situé au flanc de l'immense château Porgès ( lui même voué aux séminaires d'entreprise sous la houlette de la société Chateauform).
Quelques hésitations pour trouver le bouton qui ouvrait la belle grille (mais ô Jean-Marie , tu nous retiras cette épine du pied , sois en remercié!) , et le fabuleux cortège s'engagea sur la route sinueuse qui grimpait la colline où est installé le château.

 
Le château Porgès : on a cherché les bassins en cascade; ils étaient bien de l'autre côté!

Un coup d'œil au délirant château du diamantaire ("Dis donc ,tes sorties montent en gamme "s'est exclamée Nicole!) et à la vue superbe mais un peu brumeuse ce jour-là que l'on a de ce site, et nous gagnons le club house , situé en contrebas. Impossible de voir l'intérieur somptueux du château, Chateauform pas d'accord!
Après maints échanges de mails et téléphoniques , il avait été prévu de préparer trois tables , en fonction de la composition du groupe : une table CHATENAY de 10 couverts, une table PARIS 92 (les amis de Jaja , qui elle n'a pu venir) de 7 couverts , et une table HUREPOIX avec les gens de la région. Le "repas unique" prévu a semblé satisfaire chacun. Les conversations sont allées bon train à toutes les tables! Au point qu'on a quitté un poil trop tard les lieux : vers 13h50 , l'incroyable cortège repartait!

Le beau château Louis XIII de Bandeville.

14h10 : après un léger détour dû à une déviation , nous stoppons dans l'ancienne allée d'honneur du château, à l'autre bout du "chemin des Huguenots" que nous aurions pris si le temps avait été plus clément. Nous découvrons le beau moulin de Bandeville (du XIXe sans doute) , revendu par les Pourtalès à un particulier qui l'a transformé en résidence  privée ; nous pouvons apercevoir le bief du moulin toujours présent. L'ancienne ferme du château est plus loin sur la gauche : mais nous avons juste le temps d'aller faire un tour un tour dans le parc et d'admirer le château de style Louis XIII  construit en 1620 pour Thierry Sévin , conseiller au Parlement de Paris , et à peu près contemporain du château construit par les Lamoignon à Bâville (que nous avions découvert l'année précédente).

 
Le château de Bandeville (vu du parc) situé au bas d'un terrain pentu. Photo JMS août 2013.
        Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Depuis 1806 il appartient à une famille d'ancienne noblesse protestante , les Pourtalès . (Le propriétaire actuel, Hélie de Pourtalès est le frère d 'Anna de Bagneux , qui nous recevrait ensuite au château du Marais ; leur père est James de Pourtalès et leur mère  Violette de Talleyrand-Périgord).(3).Nous montons jusqu'à la statue de Vénus (?) pour avoir une vue sur l'arrière du château et sur le parc anciennement à la française et transformé à l'anglaise au début du XIXe par les Pourtalès.(4)
C'est un privilège que de pouvoir accéder au parc du château de Bandeville , qui n'est accessible au public que quelques semaines au cœur de l'été. Merci qui?
Merci à Mme de Bagneux (c'est le château de son enfance) et à Hélie de Pourtalès en tous cas!

On s'instruit au château du Marais.

Après cette escapade dans l'herbe humide du parc de Bandeville, pas de temps à perdre , il faut foncer vers le château du Marais via le beau village du Val Saint-Germain pour être à 15h dans la  grande salle à manger  où une jeune conférencière , Fabienne Seillan , nous fera part des fruits de ses recherches (pour sa thèse d'histoire de l'Art ) sur l'architecte du château du Marais , Jean Benoît Vincent Barré. Un exposé assez dense , qui semble avoir intéressé tout le monde , et qui nous a permis de comprendre les caractéristiques dominantes des ouvrages de ce contemporain moins connu d'un Soufflot par exemple. Et l'on a reparlé de Méréville , du marquis de Laborde , (5)de son château dont il a été aussi l'architecte - un château malheureusement en piètre état aujourd'hui , contrairement au Marais.

 
                    Le château du Marais , chef d'œuvre de Jean-Benoît Vincent Barré (1772-1779)

Ensuite , dans l'orangerie, Dominique Cantryn , ancienne prof d'histoire , nous a tout dit sur ses recherches, qui ont mis en évidence la présence d'une communauté protestante importante dans la région. Elle nous a commenté son exposition , intitulée 'le chemin des Huguenots",  qui nous présente sa démarche de recherche et les résultats obtenus peu à peu : des explications tout à fait passionnantes , par une passionnée , ce qui a été aussi très apprécié..
Et pour peu qu'on ait été présent dès le début au château Du Plessis, et qu'on ait assisté jusqu'au bout à cet exposé , la boucle était bouclée, la journée avait trouvé sa cohérence. Cela a été possible heureusement pour la très grande majorité des participants , qui ont pu profiter pleinement de cette séquence.
jm

(1) Sur Philippe du Plessis et le chemin des Huguenots voir aussi :
 http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2012/12/lexposition-le-chemin-des-huguenots-au.html

(2) Sur le château Porgès et les châteaux antérieurs ,voir :
http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2013/03/rochefort-en-yvelines-autour-de-leglise.html

(3) Sur les Talleyrand et les Pourtalès , voir aussi :
http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2012/08/les-talleyrand-et-le-chateau-du-marais.html

(4) Sur le château de Bandeville ,voir :
http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2013/08/le-chateau-de-bandeville.html

(5) Sur les malheurs de Méréville et de la famille  Laborde voir :
http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2013/05/les-conferences-du-marais-les-destins.html
 
                                            PHOTOS SOUVENIRS  :

 
Au club house de Rochefort en Yvelines


La "table CHATENAY" : Marie-Claude (à demi cachée),Simone (1e participation à nos aventures), Jean-Marie, Michelle, Jeanine, Hélène, Serge, Christian, Florence, Claude , tous anciens profs de Châtenay - Malabry et leur conjoint; Christian est un ancien collègue du collège Charcot de Fresnes , et Hélène ,ancienne prof de français, son épouse.(De g à dr en faisant le tour).

 
La "table HUREPOIX"  (RECTO) : de g à dr : Julia , Henriette (anciennes collègues de Gif),Philippe et Jany, des Molières, nos profs viticulteurs, Michèle (de l'association Animusic de Gometz la Ville ) et Henri  son époux.

 
"La table Hurepoix" (VERSO) : au fond à côté de Julia, Daniel , un ami normand. Il manque votre serviteur.

 
La table des "Amis de Jaja" (sans Jaja!) : de g à dr en tournant : Michèle, Régine, Nicole (ancienne de Charcot Fresnes), Gérard son mari, Claire , Michel son ami (1e participation ) Marcelle: toutes d'anciennes profs of course!

 
Dans le parc du château de Bandeville.
 
 
Une belle photo du parc par Jany.

 
Dans la salle à manger du Marais , on se prépare à la conférence sur l'architecte du château .
 
 
Fabienne Seillan nous a présenté les résultats de sa thèse sur JBV Barré.

 
Où nous avons appris que JBV Barré avait aussi travaillé sur le château de Méréville.
 
 
 
Dominique Cantryn nous a commenté son exposition "Le chemin des Huguenots" avec une passion communicative..

 
Dis donc Nicole ,tu as un peu le regard ailleurs , non?


                                          On reconnaît : Hélène, Jeanine, Michèle, Simone, Michelle

 
Simone n'en perd pas une miette! Rétrogradation de Nicole...

  De g à dr :on reconnaît: Michèle de Gometz,(aux premières loges ,c'est bien!) , Jany, une dame inconnue qui s'est glissée parmi nous, Marie-Claude, Serge (au fond), Michelle, Jeanine. On devine Henriette loin ,très loin!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire