mardi 16 mars 2021

16 MARS: VISITE DU MAGNIFIQUE JARDIN DE CAMELLIAS (sic) DE MAX HILL A BRIIS SOUS FORGES.

 Ce mardi 16 mars, quelques-uns de nos visiteurs du Hurepoix ont pu visiter le magnifique jardin de camellias de Max Hill, un spécialiste de cette fleur, à Briis sous Forges. J'ai connu M. Hill et son jardin en 2013 à l'occasion d'un reportage pour le Républicain de l'Essonne. M. Hill  a été longtemps le directeur de l'International Camellia Society qui compte 2000 membres dans le monde. Il organise et anime depuis quelques années le festival du Camellia de Briis sous Forges (en panne ces temps-ci pour cause de covid).

A 11h, nous nous avons retrouvé M. Hill  devant  le portail débordant de camellias du 30 chemin du bois Chaperon à Briis.  Etait présent le "noyau dur" du Hurepoix's band, ceux que le covid n'arrête pas, à savoir  Dominique et Florence , anciennes collègues de Lettres à Châtenay-Malabry, Claude, époux de Florence, Jacqueline et Sylvie, deux amies de Florence à l'origine. Certains autres membres du noyau dur étaient excusés... Durant cette période, on se limite aux petits groupes. Par ailleurs, nous étions dûment masqués, sauf pour la photo!

De g à dr: Claude, Jacqueline, Max Hill, Dominique, Sylvie et Florence.


                                                     Et n'oublions pas l'organisateur...
La tache est une goutte de pluie, dont M. Hill fut marri ! Nous avions prévu les parapluies , la météo n'étant pas des plus rayonnantes. Mais enfin, pas d'averse!

                                                              LA VISITE :
M. Hill , ancien ingénieur de recherches en physiologie végétale, est depuis 30 ans passionné par le camellia (avec deux l svp, c'est l'othographe d'origine, Alexandre Dumas a fait une faute d'othographe et tout le monde a suivi ...). Son jardin compte plus de 200 camellias de toutes variétés. S'il a choisi cette fleur, c'est parce que  c'est une plante de terre de bruyère qui se plaît dans un sol siliceux. Elle n'aime pas le calcaire, et pas tellement non plus l'argile, mais elle peut s'y habituer si on prend soin d'entourer le plant d'une préparation spéciale.
Il cherche sans cesse à créer de nouvelles variétés par hybridation. Il est à l'origine d'une collection de camellias dans le domaine de Courson  et à l'Université Paris Sud.

M. Hill nous a d'abord présenté son jardin.

Nous avons parcouru pendant une heure ce beau jardin sous la houlette de notre hôte, en découvrant au fil du parcours  les diverses variétés de cette superbe fleur. Plusieurs des visiteurs(euses) ont un jardin, et M. Hill leur a prodigué de nombreux conseils pour en réussir l'implantation. Le camellia aime l'ombre notamment.
Il nous a expliqué comment prélever une bouture et comment la faire prospérer, sous une mini serre constituée d'une bouteille en plastique.

La visite.

M. Hill s'est livré à un petit rituel dont il a l'habitude quand il reçoit un groupe de visiteurs: un tirage au sort qui permet à l'un d'eux de gagner un plan de camellia! Le sort, par ma main innocente, a désigné Dominique, ravie!
Il a engagé chacun de ses visiteurs  à cueillir une fleur de camellia, à conserver quelques jours dans de l'eau à la maison.
Sylvie a souhaité acheter pour sa part un plant de camellia, c'était possible. 
Et tout le monde est reparti content de sa matinée, avec ses fleurs, et un document remis par  M.Hill plein de bons conseils pour réussir sa plantation de camellias...

PS: si d'autres amis sont intéressés pour constituer un autre petit groupe de visite, je suis sûr que M. Hill sera ravi d 'accueillir quelques visiteurs une nouvelle fois. Me le dire.
          
                                                Des variétés très différentes:










* Vous pouvez voir de plus nombreuses photos dans mon reportage de 2013 en cliquant sur le lien suivant:

 https://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2013/04/le-jardin-merveilleux-de-max-hill-briis.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire